AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A dos de griffon...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ocresepi
Invité



MessageSujet: A dos de griffon...   Lun 19 Fév - 22:46

---> Grotte du dragon

Si on lui avait dit qu'elle volerait à dos de griffon elle ne l'aurait jamais cru, et pourtant elle arriva au château sous une pluie battante dans ces conditions. Au départ elle fut déconcertée par la façon dont la créature volait et n'ayant jamais volée de sa vie il fut difficile de défier les lois de la pesanteur et de surcroît sous la pluie. Le début fut difficile mais finalement après réflexion elle décida de faire confiance au noble griffon, décontractée elle réussit à se tenir correctement. Il se posa devant d'immenses portes et entra pour finir dans ce qui était apparemment une salle de banquet.

Descendant d'un bon svelte du griffon Ciguë rabattit sa capuche trempée pour se tourner vers la créature en s'inclinant, souriante.


" Je vous remercie de ce voyage noble griffon. Veuillez m'excuser de vous avoir ainsi importuné de ma personne, en tout cas ce voyage fut plus qu'agréable grâce à vous merci"

En effet, l'esprit d'enfant de la succube n'aurait rêvée mieux, bercée de tendres contes mettant en scène des créatures magnifiques elle souhaitait les rencontrer. Et aujourd'hui elle avait même pu en toucher une et avoir l'honneur de se faire guidée par celle ci.

Tournant la tête elle prit conscience de là où elle se trouvait...la château ! Voilà des années qu'elle en entendait parler sans que les conteurs ne s'y soient rendu et là elle le contemplait de ses yeux et de l'intérieur. Habituée à la vie des paysans qu'elle tuait gentiment tout paraissait immense ici.


" Que voilà un bien bel endroit..."

Regardant chaque détails d'un air critique puis satisfait elle reprit son sourire dont la signification restait imperceptible et se tourna vers l'homme qui l'avait mené ici en s'inclinant également.

" Je vous remercie de m'avoir mené ici monseigneur, j'ignore pour quelles raisons d'ailleurs mais qu'importe. Ce château est bien plus noble et beau que ce que décrivent les paysans."

Ses yeux bleus brillaient face à tout cela, beaucoup auraient trouvé tout cela juste beau mais elle, elle donnait de la signification à toutes choses, féru d'observation elle regardait les moindres détails comme elle savait le faire lorsqu'elle choisissait des plantes pour ses poisons.
Revenir en haut Aller en bas
Markhal
Maître de Soras
Maître de Soras
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 26
Arme(s) : deux cimeterres
Autre : Ombre
Autre n°2 : Griffon - Aram
Date d'inscription : 16/10/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 38 ans
Race: Mi-humain, mi-démon

MessageSujet: Re: A dos de griffon...   Mar 20 Fév - 1:58

Markhal avait pendant un moment craint que la jeune femme tombe d’Aram. Elle se rétablissait de justesse, son assiette était à peine contrôlée et elle avait tendance à être quasiment crispée sur le griffon. Markhal se rendit compte après réflexion qu’elle n’avait jamais volé et que les nouvelles expériences étaient toujours les plus difficiles. Quand la pluie s’abattit, le roi dut admettre que ce n’était vraiment pas le meilleur jour pour voler. Mais après quelques minutes, Ciguë se détendit tout un coup, comme s’il avait compris comment faire. Elle trouva soudain une position confortable et réussit à la conserver.

Le semi-démon, lui, profita de cette pluie pour questionner le ciel et se laisser porter par ses pensées. Les gouttes de la pluie le rafraîchissaient. La chaleur qui s’exhalait de lui semblait plus forte, plus écrasante. Il avait l’impression que dans son bras, à l’endroit où il avait ses écailles, des milliers de fourmis se baladaient sous sa peau, impression des plus désagréables. Levant son visage vers le ciel, l’eau qui le parsema rapidement lui fit reprendre ses esprits. Mais que faisait-il là ?! Une femme, dont il ne connaissait rien à part son prénom -et les formes de son corps-, était avec lui, sur Aram, et il la conduisait vers son château. Pour ne rien arranger, il avait l’impression d’être lâche de s’être ainsi dérobé de la rencontre avec le dragon. Mais qu’est-ce qu’il faisait ?! Qu’est-ce qu’il lui prenait ces temps-ci ? Mystère...

Le griffon parvint finalement devant le château. Atterrissant élégamment, Markhal fut étonné. D’habitude, son gardien ne prenait pas cette peine, sauf quand Markhal était blessé. Vraiment, la succube avait réussi à le charmer à un tel point où il en prenait soin. Le sentiment que ressentit Markhal fut assez inhabituel pour lui : la jalousie... La jalousie est un bien vilain péché, celui de l’envie et du désir. Cela faisait des années que le semi-humain vivait avec le griffon et jamais il n’avait eu telle attention de sa part. C’est dans un silence froid qu’il descendit du dos de son compagnon de toujours.

La démone combla la soif de compliments que nourrissait Aram. Markhal attendit, un peu plus loin, avec un regard accusateur vers la figure satisfaite du griffon. Celui-ci semblait soudain gonflé d’importance. La fierté bombait son torse et rendait son poil comme plus brillant. Haussant des épaules devant tel étalage de ses sentiments, Markhal vit soudain le regard de la femme. Elle avait l’air si contente... Un petit vol de rien du tout provoquait donc un tel sentiment ? Markhal eut beau essayé de comprendre la figure épanouie de Ciguë, tous ces sentiments de bonheur paraissaient beaucoup trop étrangers à Markhal pour pouvoir vraiment les déchiffrer.

Son regard se posait sur tous les détails du château, de la pièce, des gens... Chaque brique avait son importance, chaque plat avait son exotisme... C’était comme une enfant qui découvrait un cadeau devant sa porte. Elle englobait avidement la vision de ce décor de rêve. Sans s’en rendre compte, un sourire amusé s’était étiré sur les lèvres du roi. Etait-ce la réaction, ou la femme elle-même qui faisait sourire Markhal ? Lui-même n’aurait su le dire. Cette expression ravie sur le visage de l’ex-paysanne le radoucissait-il peut-être.

Alors qu’elle se tournait vers lui, il avait déjà repris une figure impassible et son aura froide l’entoura de nouveau. Le sourire imperceptible avait retrouvé sa place sur le visage de Ciguë et elle s’inclina légèrement devant lui. Le métis écouta, comme détaché du monde réel, les paroles de la jeune femme. Il n’avait pas de raisons à lui donner, ce qui lui laissa déjà moins de paroles fatigantes à prononcer. Ce qui attira son attention était le fait que les paysans parlent de cet endroit. Comment pouvait-il même avoir une idée de son apparence ? De sa magnificence ? Le Château Ébène n’était pas comparable. Ce n’était pas une construction normale, sa vue même dégageait une aura de puissance. Le secret de sa construction avait été jalousement gardé et peu de personnes le connaissaient. Une seule personne...

« C’était avec plaisir. »

La façon dont la phrase avait été dite ne le montrait pas du tout. Froide, grave, dénuée d’émotions. Markhal s’inclina aussi, très légèrement, avant d’être interrompu par un soldat craintif. Il se retourna vers lui et le toisa de toute sa hauteur. Le guerrier s’écrasa un peu avant de reprendre contenance et de déclarer d’une voix à peine audible :

« Votre majesté, le... le chef des espions tenaient à vous dire qu’il désirerait s’entretenir avec vous une fois que vous seriez rentré au château. »
« Bien... Quelque chose d’autre ? » demanda-t-il en voyant que l’homme lançait un regard envieux à l’encontre de Ciguë.
« Non, Votre Majesté. »
« Alors, qu’est-ce que tu fais encore là ? »

Le guerrier s’inclina très bas et s’en alla précipitamment. Le roi se tourna vers Aram et lui fit signe. Quand il traversa la salle les gens baissèrent la tête avec respect et pour beaucoup avec crainte. Markhal invita sa « jeune » compagne à prendre place avant de s’asseoir à côté d’elle, en silence. Aram se posta derrière Markhal et celui-ci le gratifia d’une caresse. Alors que tous les regards convergeaient vers Ciguë, une vague de murmures monta, tous avec pour seul sujet la raison de l’apparition de la succube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krynn.goodforum.net
Ocresepi
Invité



MessageSujet: Re: A dos de griffon...   Mar 20 Fév - 19:48

Les gens, les plats, les odeurs et la beauté des lieux offraient à Ciguë l'opportunité de regarder partout pour ne perdre aucunes miettes de tout ce qui se passait en cette seule pièce. Evidemment même si elle était absorbée dans son étude des lieux elle remarqua facilement que des regards la dévisageaient, observaient ce qu'elle était et l'on pouvait y lire l'interrogation.

Qu'importe, il est vrai qu'elle était arrivée à dos de griffon, que l'inconnu vivant au château avait sûrement une place plus qu'importante et que l'inconnue qu'elle était ne ressemblait guère aux autres humaines.

Le regard impassible, l'air froid et le détachement de l'homme la rassurait, il était comme cela tout le temps apparemment. Un soldat s'approcha de celui ci, l'air craintif il parla de façon inaunible....pour un humain. Ciguë entendit malgré elle ce qu'il bafouilla et son esprit tilta.....Majesté ? Il l'avait appellé ainsi ?

Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit il l'invita à prendre place, un simple regard envers les gens qui quelques temps auparavant la dévisageaient lui fit comprendre que cet inconnu était le roi en personne. En effet ils baissèrent tous la tête lors de son passage. Comment réagir ? Certes elle lui avait montrée du respect mais pas autant que celui que l'on doit offrir à un roi ! Il prit place à ses côtés, sans bouger, restant droite, le regard infaillible elle murmura de sorte que seul le roi entende ses mots


" Veuillez m'excuser Majesté, j'ignorai que vous étiez roi de ce royaume. Je ne sais que dire pour me faire pardonner de mon manque d'éloquence à votre égard"

Elle souriait tout de même, après tout elle ne savait absolument pas qui était le roi et à quoi il ressemblait et de plus il ne lui avait décliné son identité. Enfin, elle attendrait de savoir comment celui ci réagirait, si elle le devait elle partirait e n'était guère un problème, elle espérait juste qu'il lui pardonne.
Revenir en haut Aller en bas
Markhal
Maître de Soras
Maître de Soras
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 26
Arme(s) : deux cimeterres
Autre : Ombre
Autre n°2 : Griffon - Aram
Date d'inscription : 16/10/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 38 ans
Race: Mi-humain, mi-démon

MessageSujet: Re: A dos de griffon...   Mer 21 Fév - 1:57

Ciguë semblait étonnée. Markhal se demanda quelques instants la raison de ces yeux légèrement écarquillés, ouverts de cette façon seulement sous le coup d’une nouvelle ahurissante. Amusé, il le fut un peu moins lorsque les gens commencèrent leur très, très mauvaise habitude de réunir le plus d’informations pour colporter leurs ragots. Ayant l’oreille fine, Markhal eut la chance d’entendre qu’il avait trouvé une superbe créature, pour la malchance que celle-ci risquait de se retrouver vite sur la touche. Espérant que le sujet des ragots n’avait rien entendu, il essaya de se concentrer sur autre chose.

Le roi eut un écho lointain de conversation et retrouva rapidement le fil de celui-ci. La succube avait retrouvé sa voix et lui parlait tout bas, un murmure si doux qu’il paraissait transporter par le vent. S’excusait-elle ? Ca restait improbable... Une excuse était preuve de faiblesse et faiblesse était la seule chose à garder pour soi dans ce royaume. Au début, Markhal eut du mal à en croire ses oreilles, mais il dut finalement se rendre à l’évidence. Bon, ce n’était pas tellement grave, tout le monde pouvait faire des erreurs au début. Oui, mais à Soras, faire des erreurs était le plus souvent fatal. Il regarda autour de lui, comme pour vérifier que personne ne l’avait entendue, avant de laisser son regard se poser dans celui de Ciguë et de dire simplement :

« Laisse... Je ne m’étais pas présenté. »

Alors qu’il savait pertinemment que tous les regards étaient braqués sur eux, directement ou indirectement, Markhal attrapa de façon désinvolte la main de Ciguë et y apposa un doux baiser, aussi léger qu’un courant d’air, à peine un effleurement de ses lèvres sur le dos de sa main. Le roi jeta un discret regard imperturbable vers les pires commères avant de se relever avec un sourire aussi beau que fugitif, disparaissant sous une figure encore plus impassible.

« Enchanté... Je suis Markhal, roi de Soras et homme le plus craint dans cet Empire ! »

Sa voix avait monté pour finalement finir en un cri pour tous les gens présents dans la salle. C’était autant un avertissement qu’une menace... Tous dans cette pièce se rappelaient dès à présent pourquoi il était ici et pourquoi il était réputé dangereux. La plupart des potins stoppèrent, mais les plus coriaces poursuivaient leurs médisances. Markhal soupira, alors que la foule l’acclamait. Tout cela lui donnait parfois mal à la tête... C’était en pure perte qu’il demanderait le silence, alors il ne fit qu’approuver gravement de la tête aux hourras. Regardant la belle personne à ses côtés, il lâcha d’un ton vaguement cynique :

« Voilà à quoi se résume mon trône... Alors ne cherche pas d’excuses, ici, elles ne servent à rien. Montre-toi forte et ne laisse personne te faire penser que tu lui dois quelque chose. Tout ce qu’ils leur restent, à ceux-là, fit-il en faisant un signe de la tête vers les gens qui mangeaient bruyamment et avec excès, c’est le plaisir de tuer et celui de colporter des rumeurs. Ne les laisse jamais une occasion de te prouver une de tes faiblesses... Si jamais ils y arrivent, venge-toi en faisant savoir que c’est de toi. Signe chacun de tes actes. »

Alors qu’il débitait des conseils, Markhal attrapa deux coupes d’hydromel au passage et les déposa sur la table. Il renifla précautionneusement la sienne, avant de goûter un peu le liquide. Ne ressentant aucun effet secondaire, il chercha un goût subtil qui pourrait être un signe de poison, mais ne sentant rien venir, il commença à boire lentement. Il prit soin de ne verser aucune goutte. Lorsqu’il s’arrêta, il planta son regard de nouveau chez la jeune femme avant de demander d’une voix qui aurait pu sembler amène s’il y avait eu un peu plus de chaleur qui s’y serait dénoté :

« Alors, que veux-tu faire à Soras ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krynn.goodforum.net
Ocresepi
Invité



MessageSujet: Re: A dos de griffon...   Jeu 22 Fév - 1:05

Le chaos des ragots régnait en maître dans la salle, la succube entendait bien des choses sur sa personne,quelques hommes la trouvaient désirables, les femmes disaient qu'elle était vulgaire et dérangeante avec un regard aussi intense, ses tatouages étaient sujet à l'émerveillement comme à la répugnance.

Elle qui était encore une inconnue solitaire il y a peu se retrouvait sous le regards de plusieurs dizaines de personnes. Dérangeant ? Non, Ciguë n'était nullement mal à l'aise, elle écoutait, regardait, analysait, soutenait froidement les regards avec son sourire énigmatique qui inspirait chez certains un recul d'effroi.

Le roi déposa un baiser sur sa main qu'il avait prit de façon si désinvolte pourtant ce baisemain n'était que caresse et douceur. Ainsi donc cet homme était capable de douceur à travers ce visage impassible et cette voix froide. Ce moment elle se promit de le retenir, voilà une preuve qu'en cet être il n'y avait pas qu'un désert glacé, il y avait aussi une brise douce et chaude qui en parcourait les lieux.

Il déclina son nom, Markhal.....ainsi tel était le nom du roi dont elle avait maintes fois entendu parlée. Sa prestance évidente s'accentua, élevant la voix il tint en quelque seconde tout le monde en respect, rajustant les gens à leur place respective. Que voilà un roi à l'allure et l'âme puissante ! Tous se mirent à l'acclamer, haut et fort alors que si l'on tendait l'oreille on retrouvait les ragots de départ. Tous ces cris donnaient mal à la tête, Ciguë en fronça les sourcils quelques secondes avant de se faire enlevée de ce brouhaha par les paroles cynique du roi.

Alors qu'il lui offrait conseil elle eut un sourire, instinctivement sa main se porta discrètement à sa ceinture, entre ses doigts elle caressait les fioles. Son regard sur la foule laissait clairement comprendre qu'il ne fallait pas lui dire deux fois, la vengeance étant son quotidien durant un temps il lui serait aisé de continuer mais pour son propre compte cette fois.

Il lui offrit une coupe, à peine l'eut-elle prise dans ses mains qu'elle s'arrêta net. Un simple regard vers le liquide la fit sourire, Markhal cherchait à discerner un poison quelconque dans sa propre coupe qui apparemment n'en contenait pas. Ciguë continuait à sourire, un chat boiteux, miteux, borgne, vieux et maladif errait à la recherche de nourriture. Tapotant sur sa cuisse elle fit venir l'animal à elle et lui offrit sa coupe.

En la reposant sur la table elle regarda à nouveau la plèbe, bruyante, grasse, malsaine puis porta son regard dans celui du roi


" Le royaume d'à côté est devenu que trop noble, les gens riches ne payaient plus pour tuer leur voisins et ainsi acquérir plus de richesse."

De nouveau elle regarda le matou qui était non loin d'elle et le vit allongé, inerte, mort. Reportant son attention sur Sa Majesté elle dit simplement

" Je suis à la recherche des vices de l'humanité."

Comme au début de leur rencontre elle ne dévoila guère tout ce qu'elle faisait ou recherchait en terre Soras, pour le moment cela était inutile de préciser, des oreilles indiscrètes traînent visiblement. De plus comment oser dire qu'elle est en quête d'histoires et de rêves plutôt qu'en quête de richesse ? Pour Ciguë le profit venait des vices de l'homme, et son véritable trésor était le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A dos de griffon...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A dos de griffon...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» FILOU X CANICHE/GRIFFON 1 AN EUTHA DEMAIN FOURRIERE 62
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de Krynn :: En dehors du rpg :: Corbeille-
Sauter vers: