AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Se repose...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Se repose...   Mar 30 Jan - 20:09

Tyrion etais assis a son bureau, lisant les derniers rapport de l'empire. Ce faissant etat des recoltes ou bien de l entrainement des milices et du cout de la preparation a la guerre. Il etais tellement absorbé par son travail, qu il ne fit pas l apres midi radieuse passée. Il se rendit compte que le temps avais passé seulement a cause de la baisse de la luminosité. Negligament, il alluma toutes les bougies presentes dans les chandeliers et celles posées sur son bureau, allumant par la meme occasion, un feux dans la grande cheminé.

Saser sauta du lit et s etira voluptueusement, toute en baillant. Tyrion sourit en entendant son gardien faire et se passa une main sur la nuque qui commencais a le faire souffrir a force d etre baissé pour lire les documents. Saser s assit et regarda un long instant l humain qu elle avais choisi. Le collier fais par Tyrion lors de la fin de son apprentisage de mage chez les elfes reposais sur son torse. L argent dont il etais fais, gardais une eternelle tiedeur qu elle avais appris a aimer et les runes qui le composais etais en faite un sortilege. Le blason de son maitre etais gravé dans le metal, un croissant de lune et trois pentacle a sa pointe inferieur. Lentement le collier se mit a briller et Saser se retrouva metamorphosé en humaine. Aussi jeune que Tyrion etais vieux. Elle avais l apparence d'une jeune femme de 20 ans. Sa peau etais aussi pale que son pelage etais blanc et ses yeux avais la meme lueur argenté que ses yeux de tigre. Lentement, elle se leva et vient poser une main sur l epaule du vieux mage.

Elle serra legerement son epaule et Tyrion en reponse a son geste d affection posa une main sur la sienne et la caressa. Saser posa son visage sur cette main et se frotta la joue contre celle ci, elle gardais les memes habitudes que lorsqu elle etais felines. Fermant les yeux sous cette caresse, Tyrion posa sa tete contre celle de son gardien et sentit son desir de partir de la ville. Elle voulais retrouvé la nature, pouvoir courir et grimpé aux arbres.

Le conseiller ferma ses livres de compte et rangea les divers parchemin emplissant son bureau et prononca des paroles sybillines en faisant des gestes complexes avec ses mains. Au moment, ou la magie commencais a s activer, il prit la main de Saser et tous deux se retrouverent sur le pan de la foret grise, juste en face de Soras.

Le collier de Saser se remit a briller et immediatement elle reprit sa forme de tigre et parti en courant dans la nature. Le vieil homme souris a la vue de cette jeunesse. Il partit en quete de bois mort et de bridilles et alluma un feux sans utiliser de magie, puis il installa son campement. Campement etais un bien grand mot, il prit juste le temps de reunir suffisament de feuille mortes pour se faire un lit et se dirigea vers la riviere ou il ramena de l eau.

Une fois tout cela fais, il s allongea sur sa paillase de fortune et laissa son esprit vagabonder quand un bruit suspect vint pertuber sa meditation. Ce ne pouvais etre Saser car quand elle voulais, elle pouvais etre aussi silencieuse que la nuit, pourtant, Tyrion ne ressentais aucun mauvais pressentiment. Un puissant sortilege de defense sur les levres, il se contenta d ouvrir les yeux.

Puis je vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Jeu 15 Fév - 1:44

Sombres et humides, voilà à quoi ressemblaient les marais de Soras. Non seulement ça mais en plus une odeur pestilentielle s’en dégageait et venait s’incruster dans les vêtements, les cheveux et à la peau à tel point que c’était une obligation de se laver dès le premier point d’eau que croiserait les deux compères. Mais avant ça, ils leur faudraient les traverser complètement et éviter les dangers qui pouvaient survenir à tous moments. De plus, la traversée se faisait obligatoirement durant le jour car la nuit les fantômes viendraient et ils seraient perdus à jamais.
Les chevaux étaient mal à l’aise, il devaient avancer sur des chemins étroits et devaient éviter de glisser dans les marais sous peine d’être brûler au contact de l’acide qui les constituaient.

Sur le chemin, Taurnil prouva maintes fois sa bravoure et son habileté, Lilou était heureuse de l’avoir à ses côtés, bien qu’elle ne le laisserait pas entrevoir. Elle avait encore sa fierté, tout de même… (^_^’)
A l’aide de sa chauve souris, il avait évité les créatures qui se promenaient lourdement sur les sentiers un peu plus lointains. Evitant ainsi de combats désagréables et ralentissant leur avancé.

Ensuite, vint le passage des montagnes, ils avancèrent plus lentement croisant quelques escouades combattant pour Markhal qui leur permirent de se ravitailler en nourriture et en eau. Puis, ils reprirent la route, ne s’arrêtant que pour reposer les chevaux, dormir un peu et manger. La succube ne s’en plaignait pas, au contraire, elle aimait cette impression de liberté qui se dégageait de se voyage. Elle prenait un certain plaisir à faire ce qu’elle faisait bien que ses moments de tortures lui manquaient quand même. Mais ce n’était pas bien grave, elle se rattraperait dès son retour au château.

Lorsque les montagnes infranchissables furent passées, ils arrivèrent au cours d’eau qui séparaient les deux royaumes. Lilou descendit de sa monture et s’étira un bon coup. Bien qu’elle adore ce genre de voyage, elle les trouvaient fatigants et ressentait des douleurs musculaires après autant de temps passé dans la même position…


« Bien, je crois qu’à partir d’ici, mieux vaut abandonner es montures et se faire passer pour un couple de marchands… »

Elle sourit à Taurnil, prenant un sac qui se trouvait sur la croupe du cheval qu’elle avait monté durant le voyage. Elle le posa à terre et l’ouvrit, en sortant des vêtements originaires du royaume d’Elendil. Avant, ils avaient appartenus à des prisonniers dont elle s’était personnelement occupée, découvrant ainsi qu’ils s’agissaient d’espions à la solde des ennemis…

« Bien, j’espère que vous trouverez votre bonheur… Moi je vais me laver dans le cours d’eau et ensuite je vais me changer, ici les marchands aiment sentir bon pour appâter le client… »

Elle ria doucement, se moquant ouvertement des elendiliens. Elle descendit la butte et se déshabilla sans la moindre trace d’une gêne occasionnée par une sois disant pudeur. Non, Lilou n’avait pas de mal à se montrer nue, après tout, tous les corps étaient pareils et le sien était une arme pas un bijou qu’elle voulait garder pour un homme en particulier… Délaissant ses vêtements de sorassienne, elle descendit dans le cours d’eau et entreprit de se décrasser car le voyage avait été long et elle n’avait pas eut le temps de faire sa toilette tout les jours…

Elle se lava les cheveux et le corps puis se vêtit d’une robe blanche toute simple épurant ses courbes féminines. La robe descendait jusqu’à ses chevilles, elle comportait de longues manches évasées et un décolleté peu aguichant. Elle fit le tour de sa taille avec la ceinture de tissu qui enserrait sa taille puis passa sur ses épaules une large cape bleu grise très pâle.
Elle attacha ensuite ses cheveux, faisant passer des rubans autour de sa tête, lui donnant un visage aux contours très doux et presque angélique.

Elle s’accroupit ensuite dans l’herbe et observa son reflet. En se voyant ainsi, elle soupira. Puis, elle se maquilla avec des couleurs pastel qui renforçaient son petit air d’angelot.


*Pourquoi faut-il qu’ils portent toujours ce genre de couleurs ? C’est fade…*

Elle se releva ensuite et rejoignit Taurnil, il semblait prêt lui aussi. Son regard de glace dissuada l’espion de faire une quelconque remarque, s’il y avait pensé. Elle sourit avec cette fois une gentillesse paisible, ce qui la changeait énormément.

« J’espère que je suis crédible… Bon, maintenant on y va, je ne veux pas rester trop longtemps habillée de ce déguisement ridicule… Si on rencontre quelqu’un, je suis votre sœur et nous recherchons la ville d’Aloïs pour rejoindre notre père qui a un magasin et qui nous y attends. »

Elle prit son sac en bandouillère et le passa par-dessus ses épaules, puis, remonta sa jupe pour y attacher ses dagues contre ses cuisses. Elle ne pourrait pas emporter d’autres armes qui semblaient bien trop visible au premier regard. Ensuite, elle redescendit la butte et traversa le cours d’eau, marchant sur un tronc qui servait de pont.

Elle remonta la butte qui se trouvait de l’autre côté et commença à avancer d’un pat ferme et léger, elle ne désirait pas perdre de temps…
C’est alors qu’une odeur de feu se fit sentir, quelqu’un se trouvait non loin d’eux. Lilou se retourna vers Taurnil et vérifia que lui aussi avait bien sentit la présence. Pourtant, celle-ci n’attendit pas qu’il lui dise quel genre de personne se trouvait non loin de là, elle continua d’avancer d’un pat rapide et sûr. C’est alors qu’elle découvrit Tyrion, son ennemi juré qui se reposait sur un ramassis de feuilles mortes.

Avant qu’il ne dise un mot, elle l’observa, ce vieil homme, bien qu’elle ne se l’avouait même pas à elle-même, lui inspirait beaucoup de respect, peut-être était ce dû à son grand âge, signe de sagesse ou bien peut-être à cause de sa magie… Elle l’ignorait mais était profondément irritée par cette faiblesse. Elle observa son physique, même après toute ses années son corps gardait une certaine poésie que seul certain homme avait. N’allez pas croire que Lilou éprouvait un quelconque sentiment pour ce vieil homme, non, ou du moins pas qu’elle le sache, non, juste du respect bien caché en elle, et c’était déjà bien suffisant, selon certains…

Alors qu’elle était plongée dans ses profondes observations, elle put entendre la voix du mage s’élever, il semblait qu’il avait perçu sa présence dès son arrivée. N’oubliant pas son rôle, elle décida de prendre une voix douce et chaude et de ne laisser place en son esprit que la joie et la gentillesse, se formant ainsi une barrière mental contre toute recherche mental que tenterait le vieux mage.


« Peut-être… »

Etrangement, Lilou désirait qu’il ouvre les yeux, normalement il ne la reconnaîtrait pas car tout cet accoutrement la changeait énormément et on ne pouvait pas dire qu’ils s’étaient rencontrés souvent… Elle se retourna rapidement pour voir si Taurnil l’avait rejoint, puis reporta son attention sur le mage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Dim 18 Fév - 16:53

Lentement, le vieil homme ouvrit les yeux et porta son regard vers la femme qui avais parlé. Notant mentalement qu'un homme l accompagnais. Cette femme etais une beauté, elle ne semblais pas etre a sa place dans ce lieux dessert et si pres de Soras. Sa robe blanche soulignais avec grace et sans exageration ses formes feminines. Son maquillage pastel etais assez jolie, mais le mage avais appris a apprecier les femmes naturelles. Celles qui ne se cache pas derriere du maquillage.

La voie de la jeune femme etais chaude et douce, mais pourtant ses yeux etais etrange... Tyrion n etais pas completement rassuré par la presence de ses deux personnes si pres de la frontiere. De plus l homme qui l accompagnais avais un regard froid a faire avoir des frisson dans les dos. Mais le vieil homme ne se laisserais pas impressioner juste par son regard.

Souriant de la facon la plus amicale possible, il fit un petit signe pour leur indiquer le feux. Profitant de ce geste exageré pour terminer l incantation de son sort defensif. Maintenant, il ne pouvais plus etre attaqué, aucune attaque ne passerais cette barierre. Mais la contre partie etais que lui non plus ne pouvais attaquer sous peine de faire disparaitre le sort.

J imagine que vous devez etre epuisé, et si je peux me permettre de vous inviter a partager mon maigre repas. Cela rechauferais mon vieux coeur.

Se rasseyant comme si de rien n etais, Tyrion attendit de voire la reaction des deux inconnues. Mais il en profita pour les etudier un peu plus soigneusement. Il ne pouvais se permettre d utiliser la magie pour les sonder car cela etais mal elevé et meme si pres de la frontiere, il ne pouvais se ressoudre a tenter de fouiller l esprit des gens. Il observa donc le moindre petit signe qui pourais lui indiquer quelque chose.

L homme avais une demarche souple et feline et de plus son corps trahissait une certaine tension, comme un homme qui n est jamais vraiment au repos. Ce detail attira l attention de Tyrion, mais peut etre qu etre si proche de la frontiere lui faissait cette effet. Il pouvais comprendre cela.

Mais la personne qui interessait le plus le vieux mage etais bien evidement la femme. Elle avais une voix si douce et un visage si pure qu on aurais put la prendre pour une ange cachant ses ailes. Mais ses yeux dementais tout impression de douceur, plutot des yeux calculateur et a la recherche du moindre avantage. De plus, la facon qu elle avais eu de regarder si l homme qu il l accompagnais etais pret d elle ne trahissait pas vraiment de l inquietude, mais autre chose. Il aurais ete facile de dire que la jeune commandais cet homme, mais Tyrion n aimais pas tiré des conclusion trop hatives, car cela pouvais nuire.

Il se contenta juste de rester assis, a regarder leur reaction a son invitation a partager son repas. Ses personnes devais le trouver fou de proposer a des personnes inconues de manger avec lui alors qu il se trouvais si pres de la frontiere de Soras et qu il pouvais tres bien etre des hommes envoé par Markhal pour accomplir un travail des plus douteux. Mais le vieux mage avais quelques atouts dans sa manche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karon
Invité



MessageSujet: Re: Se repose...   Dim 18 Fév - 23:14

Karon cherchait vainement son maître dans les bois. Il était rentré de son entraînement de chevalerie et attendait de nouveaux ordres de son maître. Ayant suivi les indications de quelques conseillers, il s'était rendu en forêt, laissant son cheval épuisé à l'écurie.
Il avait fini par retrouver Tyrion avec deux personnes, une marchande a l'habit et au maquille plutôt, voire trop voyant : une vendeuse ne s'aventurerait pas à la frontière de Soras si imprudemment, mais, peut-être était-ce une esclave qui avait dût prendre ces habits de fortune pour ne pas s'enfuir dévêtue.

Karon s'efforçat néanmoins de rester calme : il était sur un talus un peu en hauteur et en cas d'attaque, il aurait au moins l'effet de surprise. Il serra la main sur le pommeau de son épée à la lame sanguine : quel idiot il était de n'avoir pas emmené son armure, s'il aurait sût. Dans ses pensées il marcha sur une branche morte qui craqua d'un bruit sec, au moment pile ou la discution s'arrêtait, il se plaqua précipitemment au sol, espérant que ses vêtements sombres le cacheraient aux yeux des inconnus...
Revenir en haut Aller en bas
Taurnil
Espion
Espion
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Arme(s) : Deux dagues. Couteaux de lancé. Rune
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 25 ans? on s'en fout.
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 2:20

Taurnil suivit Lilou près du rivage lorsqu'elle se changea et il détourna poliment son regard de celle-ci lorsqu'elle se dévêtit et revêtit. Lui, n'avait pas vraiment besoin de changer de vêtement, ceux-ci avait subitement pris une teinte verdâtre. Puis il la suivit jusqu'au moment où ils rencontrèrent le mage, car s'en était bien un. Il sentait la magie à plein nez. Taurnil n'aimait vraiment pas la tournure des événements et il semble que le mage est remarqué qu'il était tendu. Dans un geste de nervosité, il agrippa son médaillon qui empêchait quiconque de lire ses pensées. Il révisa mentalement où il avait placé ses différents bijoux magiques dans ses vêtements, au cas une attaque se déclarerait. Puis il écouta la courte conversation. Il regarda le vieux mage avec un certain respect et il se força à rester calme. Il remarqua ensuite une faible lumière près du mage. Rien n'échappait à Taurnil, aussi prit-il une note mentale, toute attaque directe serait impossible sur le mage.

*Il prend ses précautions, même si nous n'avons fait aucun geste. J'aimerais bien avertir Lilou, mais il m'est bien difficile de la faire en sa présence. Aussi bien de faire la paix, présentement. S'il cherche à savoir qui je suis, eh bien, je serai le guide et protecteur de Lilou. Nous nous sommes un peu égarés sur le chemin.*

À l'invitation du vieux mage, Taurnil eu un petit sourire en coin, mais il ne bougerait pas temps que Lilou ne dirait rien ou ne réagirait point. Il se permit une petite réflexion, jusqu'à tant qu'un bruit suspect attirât son attention. Une branche avait craqué à quelque pas du feu. Taurnil plongea ses yeux dans cette direction. Ses sens décuplés trouvère rapidement la source du bruit. Un jeune homme avec une épée était plaqué sur le sol. Taurnil n'en fit rien pour l'instant, mais il garda quand même un oeil sur l'homme. Il glissa la main dans l'une de ses poches, gardant la main sur la garde d'un poignard de lancer.

Puis, Taurnil s'approcha très près de Lilou.

''L'on nous observe, je sais où il se cache. Ne fais rien pour attirer son attention. S'il attaque, je m'en occuperai. ''

Il disait cela en chuchotant, de façon à ce que le mage n'entende rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 15:01

Lilou observa le vieil homme ouvrir les yeux, il avait un regard perçant et froid. Mais peut-être était ce la couleur gris acier de ses yeux qui donnait cette impression… Elle remarqua immédiatement qu’il ne l’avait pas reconnue et qu’il était en train de la détailler et d'examiner Taurnil. Il était évident qu’il n’était pas dupe et qu’il se méfiait d’eux. Ce n’était d'ailleurs pas si étrange en vérité puisqu’ils se trouvaient près de la frontière de Soras et qu’ils semblaient arriver de nulle part… Mais la succube espérait qu'il ne découvrirait pas trop vite le manège qui se tramait.

Pour cacher sa suspicion le vieux mage sourit aux sorassiens et les invita à profiter du petit feu qui crépitait devant lui. Lilou ne se fit pas prier elle se rapprocha des flammes et laissa ses mains planer au dessus du foyer pour les réchauffer. Tout en faisant ça, elle n’avait pas quitté Tyrion des yeux, observant le moindre de ses mouvements et continuant à jouer son rôle de femme aimable et fatiguée par un long voyage. elle prit même une attitude rêveuse, comme si elle pouvait enfin se laisser un peu aller durant cette pause.

Tyrion leur proposa de partager son repas, les sens en alerte, la conseillère dut se forcer pour garder un visage souriant car une crainte venait de lui enserrer les entrailles. Et si il les avait reconnus et qu’en réalité il voulait les empoisonner ? Non, elle ne mangerait pas, elle simulerait quelque chose au dernier moment pour expliquer son manque de faim… Mais il faudrait aussi que Taurnil se méfie, il ne devait pas non plus manger. Lilou soupira, elle ne pourrait pas le prévenir du danger mais elle espérait que l’espion serait assez malin pour le savoir de lui-même, aussi non, elle devrait l’empêcher de manger…


« Oui, nous avons beaucoup voyagé… votre proposition est très aimable… »

La conseillère allat s’asseoir juste à côté du feu, non loin du sorcier, comme si elle n’avait rien à craindre puisqu’elle était innocente… De l’endroit où elle se trouvait, elle ne pouvait pas voir Karon qui s’était approché du groupe. Pourtant, elle entendit le craquement de la branche dans son dos, allertant tous ses muscles de se mettre en veille contre une attaque éventuelle…
Elle leva les yeux vers Taurnil et comprit que lui aussi avait entendu le bruit suspect et qu’il veillait, elle pouvait donc être tranquille et continuer son rôle...

Elle se retourna alors vers Tyrion d’un air paisible et allât même jusqu’à lui sourire gentiment ce qui était une chose qu’elle ne faisait pas souvent…


« Ne craignez vous pas de rester si proche de la frontière ? Il paraît que le royaume d’à côté est monstrueux… »

Alors qu’elle parlait, elle vit Taurnil s’approcher d’elle et venir lui chuchoter que quelqu’un les observait et qu’en cas de danger il serait là. Elle sourit en hochant la tête, pour donner le change au magicien puis attrapa avec douceur l’espion par la nuque, le prenant entre ses bras et l’embrassa d’un baiser qui pouvait sembler plein d’amour. Puis d’une voix suave et basse, mais pas assez pour que Tyrion ne puisse l’entendre, elle lui dit :

« Chéri, ne sois pas si jaloux… »

Elle caressa la joue de l’espion puis le lâchât, de sorte qu’il puisse bouger. Elle lui fi un petit clin d’œil comme une femme le ferait à son mari puis détourna les yeux pour observer le vieil homme et écouter sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karon
Invité



MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 16:33

Le chevalier se mordit la lèvre inférieure : au regard que lui avait lancé Taurnil, il sut qu'il avait été repéré. L'homme en profita d'ailleurs pour signaler sa présence à ce qui semblait être sa compagne, puis Karon réfléchit : tant qu'il ne se ferait pas reconnaître par son maître, les marchands penseraient que c'est un chef d'une bande de voleur. Il resta cependant allongé sur le sol, faisant le moins de bruits possibles. Mais il aperçut - un peu tard - que son épée était tombée dans sa tentative pour se cacher. Quel idiot il avait été ! Le seul moyen de la reprendre serrait de se lever et d'aller la chercher, ce qui, dans ce cas, le ferai apercevoir aux yeux de ceux "en-bas". Comment allait-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 20:24

Tyrion observa les mouvements de la femme qui venais de se rapprocher du feu et le remerciai de sa gentillesse. Pourtant quelque chose clochais et Tyrion ne saurais dire quoi. Il continua de sourire, gardant l air aimable. En temps de guerre, la mefiance etais de mise, mais la paranoia etais autre chose.

Voyant le compagnon de la femme lui chuchotais quelque chose a l oreille, Tyrion detourna le regard pour ne pas etre tenté de lire sur les levres et encore moins d ecouter leur conversation. Celle ci ne le regardais pas le moins du monde. Lorsque la femme embrassa l homme, le vieux mage ne put retenir un sourire.

Il avais senti une presence a la limite de la clairiere, une presence qu il connaisait bien, pour avoir une fois etais en contact avec son esprit. Mais si celui ci preferais garder l anonymat, c ete une bonne chose. Tyrion ne pouvais dire pourquoi, mais il ne se sentais pas l homme le plus tranquille du monde en la presence de ses deux voyageurs. Surtout cette femme. Son regard froid et ses manieres trop chaleureuse etaient contradictoires. Quelque chose clochais.

D'un geste de la main, Tyrion balaya les feuilles mortes et degagea un espace pour que tout le monde puisse s assoir de maniere correcte.

J aurais tres bien pu invoquer des chaises pour que cela soit plus confortable, mais je prefere garder des ressources en cas de mauvais rencontre. Vous comprenez, si pres de la frontiere... les mauvais rencontres sont peut etre rares, mais la prudence est de mise.

Alors qu il parlais, il n avais pas laché du regard les yeux de la jeune femme et lui souriais maintenant. Ses paroles n etaient pas anodines. Les personnes en face de lui n etais pas tres a l aise et cette declaration leur montrais bien qu il n etais pas idiot et qu il se mefiait d eux.

Son regard passa a l homme qui accompagnais la femme et son regard se durcit. Cet homme cachais quelque chose, pas bessoin d etre devin pour le deviner. Tout dans son attitude exprimais la nervosité. Le regardant avec un leger sourire, Tyrion lui fit signe de s assoir pres de sa "femme".

detendez vous messire, peut etre somme nous pres de la frontiere, mais je ne vous veux aucun mal... Peut etre pouriez vous m expliquer votre presence ici. Car je dois admettre que cela m intrigue et que je n aime pas ca. Je deteste etre dans l ignorance.

Alors qu il avais ete en contact mental avec le chevalier demon, Tyrion avais appris a reconnaitre la marque de son esprit. Il sentais que le demon n etais pas tranquille et que quelque chose le tracasait. Tyrion lui envoya des pensée positif.

*Vous prenez votre travail de chevalier tres a coeur messire Karon et je vous en suis redevable, mais ne faites pas d idioties, resté caché. Je vous demanderais de vous devoiler seulement si je suis sur de leurs intentions.*

repportant son attention sur le couple Tyrion leur sourit et s assis a son tour, posant son baton de mage en travers de son giron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taurnil
Espion
Espion
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Arme(s) : Deux dagues. Couteaux de lancé. Rune
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 25 ans? on s'en fout.
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 23:14

Taurnil fut suprit de la réaction de Lilou. Mais il se disait que c'était un rôle qu'elle jouait et que si il ne tiendrait pas sa langue, il n'aurait pas un carrière longue à Soras.

Puis Taurnil s'assit volontié près de sa ''femme'', mettant une main autour de la taille de Lilou.

*Pour vue qu'elle ne m'en veule pas. C'est strictement professionnelle.*

Les paroles du mage eurent pour effet de ramené la vigilance de Taurnil. Il devait miser et gagner le prochain jeux. Taurnil se calma tranquillement.

''Eh bien nous étions en voyage, afin de rencontrer le père de ma femme, qui sera bientôt mon épouse. Celui-ci habite près de la montagne. Je voulais le rencontré, afin de pouvoir lui demander sa fille en mariage. Nous nous sommes un peu égaré de la route, par ma faute. J'ai poursuivit un monstre qui avait attaqué et dévoré un de nos chevaux. J'ai réussi à tuer la bête, mais il semble depuis un certain jour, que quelque chose d'autre de dangereux nous poursuit. J'ai comme un mauvais préssentiment.''

*Il ne reste qu'a voir comment les autres vont réagirent.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 19 Fév - 23:57

Lilou eut tout à coup envie d’éclater de rire en sentant le bars de Taurnil lui enserrer la taille, elle ne s’était pas attendue à un tel revirement de situation. Mais cette sensation ne se marqua que d’un sourie qu’elle offrit volontiers à son… « Futur époux » ? Enfin, le risque qu’il venait de prendre montrait bien qu’il était des plus professionnel et qu’il était prêt à risquer une violent colère de la part de la succube pour protéger leur couverture… Tant mieux, au moins ça leur laisserait un certain répits…

En entendant les paroles lourdes de sous entendus, Lilou sursauta légèrement. Elle se retourna vers le vieil homme et le regarda avec une inquiétude feinte. Le genre d’inquiétude que les bonnes femmes nunuche pouait avoir en Elendil lorsqu’elle entendait parler de dangers…

« Oh, seigneur ! Ne parlez pas de malheur… »

Alors qu’elle baissait les yeux pour donner du poids à ses paroles, elle put entendre Taurnil expliquer la raison de leur présence. Elle écouta avec attention ce qu’il racontait pour ne pas se le contredire par la suite…
Toute cette histoire la rendait folle, elle n’était déjà pas patiente à la base mais alors rester là à papoter avec le Tyrion était des plus frustrant…

Sur un ton complice de jeune couple, tout à fait mielleux, Lilou sourit à Taurnil et lui dit :


"Et papa était content de te voir..."

Elle soupira légèrement, harasser par ce rôle qui la fatigait au plus haut point...

« Oui mais tu as eut de la chance qu’elle était blessée cette bête sinon tu ne serait plus de ce monde… »

Elle sourit puis se tourna vers Tyrion et sur un ton de confidence, elle ajouta :

« Il ne se rend pas compte de la chance qu’il a eut… Et en plus, il est très suspicieux, il est à la limite de la paranoïa… j’ai beau l’aimé, parfois c’est lassant…»

Elle se retourna tout sourire vers Taurnil mais en le maudissant intérieurement. Il n’aurait pas du se venter d’avoir tué une telle créature, ça semblait des plus étrange pour un vendeur… Elle lui se colla un peu à lui et attrapa sa main, la serrant avec force mais surtout avec discrétion, pour essayer de lui faire comprendre qu’il devait faire attention à ne pas trop se venter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Mar 20 Fév - 20:08

Inclinant la tete a l histoire de l homme, Tyrion observa les vetements de l homme et remarqua qu il n etais pas taché le moins du monde. Le combats n avais pas du etre tres dur, ou alors il n y avais jamais eu de combats. De plus pour une femme qui avais vue son mari se battre, la femme semblais etre des plus a l aise et pas le moins du monde. Tyrion nota ce detail dans un coin de son esprit et observa la jeune femme.

Son sursaut alors qu il parlais ne lui avais pas echapé et sa facon de se comporter non plus. Ecoutant les paroles de cette jeune personne, le vieux mage sourit.

Mais tout en les ecoutant parler, il nota une legere discordance dans leurs discours. En effet, l homme disait qu il allais voire le pere de la jeune femme, alors que celle ci disais l avoir deja vu en compagnie de son futur epoux.

Cela faissait beaucoup de notes discordantes et il n etais pas né de la derniere pluie. Bien au contraire. Tyrion allais devoir faire quelque chose qu il n aimais pas, il allais tenter de connaitre un peu mieux ses deux personnes en entrant en contact avec leurs esprits. Cette facon de faire l avais toujours repugné, car la liberté de penser etais ce qu il y avais de plus precieux a ses yeux.

Toute en fixant le jeune homme dans les yeux, Tyrion tenta d enter dans son esprit mais se heurta a un mur infranchissable. Ce n etais pas la premiere fois que cela lui arrivais, mais cette force ne pouvais venir de l homme en personne. Aucun etre vivant ne pouvais erigé des defenses autour de son esprit aussi puissante. Pas meme le plus puissant des mages. Tyrion n instista pas et se contenta de sourire a l homme, qui avais du sentir venir "l attaque psychique".

Alors qu il tournais son regard vers la jeune femme, il sentit qu il en serais de meme pour elle. Avoir deux personnes protegeant aussi bien leurs esprits en face de lui etais des plus etranges. Les simples voyageurs ne possedaient aucun artefact permettant cela et aucune femme n avais des yeux comme ceux dans lesquels il etait plongé.

Tout en prenant appuie sur son baton, Tyrion se leva et tendit la main a la jeune epouse avec un sourire avenant.

Peut etre pouriez vous venir avec moi cueillir quelques herbes pour agrementer le repas de ce soir. de plus j aimerais beaucoup que vous me decriviez la creature qui vous a attaqué et ou cela s est produit.

Il avais prononcé cette derniere phrase d'une voix si faible que meme son interlocutrice dut tendre l oreille pour l entendre. Repportant son regard sur l homme qui l accompagnais Tyrion lui souris.

Je me permets d accaperer votre femme un instant. Mais rassurez vous, je ne tenterais en aucune maniere de la seduire... J ai lancé un champ de protection autour du feu, malheuresement, vous ne pourez le quitter tant que je ne suis pas la pour vous le permettre. Ne croyez pas que je vous emprisonne, plutot que je vous protege.

Il avais dit cela tout en fixant l homme d'un regard dur, accentué par la couleur sombre de ses yeux. Repportant son attention sur la femme, il lui sourit, mais ses yeux avais toujours cette froideur et cet dureté.

Allons y...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Mar 20 Fév - 20:55

Lilou se sentait de plus en plus mal à l’aise, bien que rien ne le laisse paraître, elle craignait que le mage découvre le pot aux roses d’ici peu. Celui-ci avec un regard des plus perçant et elle ne doutait pas que chaque mot, geste, regard ou intonation était méticuleusement détaillé pour en garder les informations utiles. Il semblait que la succube soit dans un pétrin des plus désagréable car elle devait bien l’avouer, elle l’avait sous estimé… Et maintenant, elle s’en mordait les doigts…

Alors qu’il restait silencieux, Lilou put sentir qu’il essayait de pénétrer leurs esprits, chose assez gênante puisqu’elle était obligé de dresser un mur puissant pour se protéger. Ce qui était donc une sorte d’aveu… Dans le premier cas, elle montrait au sorcier qu’elle avait un pouvoir énorme et dans l’autre cas, elle lui prouvait qu’elle cachait des choses bien trop importantes pour qu’ils puissent les connaître…
Cette situation devenait des plus désagréable, aussi faudrait-il qu’elle trouve un moyen de partir avec l’espion avant que Tyrion ne passe à l’attaque.

La succube regarda le vieil homme se lever avec difficulté, sans our autant essayer de l’aider, elle était bien trop plongée dans ses esprits. Tout à coup, elle se rendit compte qu’il lui tendait une main aimable pour l’aider à se relever. Le contemplant en silence, elle hésita puis accepta la main du vieil homme. Elle mit la sa main froide dans la sienne un court instant, le plus court possible.
Elle entendit alors qu’il voulait qu’elle l’accompagne pour cueillir des plantes, en tout cas c’est ce qu’il avait trouvé de mieux pour l’emmener un peu plus loin et la piéger…
Elle fit celle qui était mal à l’aise de s’éloigner de son époux avec un parfait inconnu, du genre « pucelle craintive »
(désolée pour l’expression-_-')

« C’est que… »

Lilou se tourna vers Taurnil un peu mal à l’aise et pourtant excitée par ce qui risquait d’arriver dans peu de temps. Et oui, elle était une succube et le sang était chose fascinante pour elle. En plus, se débattre tel un poisson dans un filet se resserrant, était une chose qu’elle adorait faire. Bien que cette fois ci, l’enjeu était dangereux… Il faudrait donc qu’elle soit maligne et inventive…
En entendant les paroles du mage, elle ouvrit la bouche et la referma en silence, ne sachant pas quoi dire. Cette fois, elle serait seule face à li, ce qui ne faisait qu’augmenter le danger…


« Mais… »

Lorsqu’il lui sourit, elle stoppa net, se sentant irrésistiblement attirée par le danger qui la guettait. Pour certains ce ne serait que folie mais pour la succube c’était enivrant, elle sentait que l’action allait enfin arriver…
Elle se retourna une dernière fois vers Taurnil et lui sourit.


« Nous reviendrons vite… »

Puis elle se retourna vers Tyrion et hocha de la tête en entendant son "ordre"...

« Voulez vous un bras pour vous appuyer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taurnil
Espion
Espion
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Arme(s) : Deux dagues. Couteaux de lancé. Rune
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 25 ans? on s'en fout.
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Jeu 22 Fév - 18:30

Taurnil n'aimait pas ce qui se passait. Il ne faisait pas confiance au mage et encore moins aux intentions de la succube. Est-elle assé forte pour lui résister? Taurnil ne prit pas de chance et prépara mentalement un petit quelque chose, si cela allait mal tourner. Le vieux mage était plutôt rusé.

*Pourquoi est-il difficile pour nous le gens supposément méchant, de passé notre chemin sans que l'on se fasse butter par le premier héro ou vieux mage qui passe par là? Nous n'avons aucunement déclaré nos hostilité et de plus il ne save mais pas qui nous somme? Ce sont eux les méchants, on veut seulement allé prendre un foutu bouquin sans se faire remarquer et on nous veux toute les misères du monde.*

Taurnil reporta son attention sur l'épée qui trainait par terre.

*Puisque que notre couverture ne tarde pas à tombé, autant dialogué avec lui en attendant de voir les explosions et tout le boucan que cela risque de faire.*

''Holla l'étrangé, vous pouvez descendre si vous le voulez. Comme le mage la dit, je ne peux pas bouger de là et votre position semble inconfortable. De plus, il part avec ma femme et donc je n'ai pas personne avec qui dialoguer. Bien sûr, nous ne voulions que passer notre chemin, mais bon. Aller, déscandé de cette arbre, je ne mord pas. ''

Et c'était bien vrai, bien que Taurnil aurait peut utilisé ses nombreux tours pour s'échapper de cette bulle de protection futile, il s'intéressait un peu plus sur l'être qui écoutait leur conversation. De plus, Taurnil ne sentait pas d'attaque à combattre. Taurnil préferait de loin éviter le combat s'il le pouvait. Il se pencha alors sur le feux, se réchauffant les mains en attendant la réaction de l'être maladroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karon
Invité



MessageSujet: Re: Se repose...   Sam 24 Fév - 23:10

Le chevalier se mordit la lèvre inférieure, qu'allait-il faire ? Il y réfléchit quelques instants et se releva en s'épousetant puis alla chercher son arme : maintenant, tant qu'à faire, il avait été vu par tout le monde, le "marchand" d'en face paraissait de faible constitution, en cas de combat, le chevalier ne doutait pas de sa supériorité.

Il alla rejoindre Taurnil, son épée toujours au clair, puis il engagea la conversation avec un ton mielleux et moqueur :

"Pauvres marchands ! Que faîtes-vous donc ici ?" Il s'accroupit près du feu et tenta de discerner quelque chose dans le regard impassible de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Dim 25 Fév - 13:30

Alors que Tyrion observais la reaction de la femme en face de lui, il souris en lui entendant proposer un bras pour l aider. La regardant comme si il l a voyais pour la premiere fois, il ne put s empecher d afficher un petit sourire.

Avant c est moi qui proposais mon bras au jolies femmes, maitenant c est elle qui le font, j ose penser que ce n est pas a cause de mon grand age.

Toujours en souriant, mais gardant des yeux froids, Tyrio accepta le bras que la jeune femme lui presentais. Quelque chose chez cette femme mettais Tyrion mal a l aise, mais il ne voulais pas le laisser paraitre. C ete une femme ambigue et dont les reactions sont imprevisibles. Le vieux mage savais que les gens imprevisibles sont les plus dangereux car on ne sait jamais ou il vont frapper.

Dirigeant son interloccutrice vers la foret, situé un peu plus haut sur la crete, Tyrion gardais un certain silence. Soudain, il sentit que Karon s approchais de son champ de protection. Se mordant la levre, le vieux mage ne voulus pas tourner la tete vers le campement pour voire qu elles etaient ses intentions. Il commencais a perdre un avantage certain. Mais si Karon avais desobei a ce que le mage liu avais dit, c ete surement parce qu il avais ete repere.

Repportant son attention sur la succube, il exerca une pression sur son bras, etonnante pour un homme de son age. La forcant ainsi a s arreter, il posa son regard inquisiteur dans celui de la marchande. Relachant la pression qu il exercais sur son bras, Tyrion Fit apparaitre deux fauteils.

L un etais son prefere, rapiece de toutes part avec de nombreuse tache partout et les marques la ou Saser avais fait ses griffes. Le deuxieme siege provenais lui aussi de l etude du vieux mage. Le montrant du doigt a la conseillere, il s assit a son tour et replanta son regard froid dans celui de la jeune femme en face de lui.

Peut etre pourions nous parlons honnetement... Dites moi la raison de votre visite et qui vous etes.

Laissant sa main droite joué avec les runes tracé sur son baton, Tyrion renforcas ses defenses magiques par quelques sorts elementaires et d autres plus complexes.

Je vais etre honnete avec vous, je ne pourais pas vous attaquer et vous ne pourez pas m attaquer alors parlons calmement entre gens civilisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Dim 25 Fév - 21:35

Lilou sourit, amusée de la remarque du vieil homme et par son regard surprit, que croyait il ? Bien qu’elle soit des plus sadique, ce genre de petits gestes aimables faisaient encore partie de ses connaissances. Bien sûr, elle ne traiterait pas n’importe quelle personne de cette façon… mais lui, elle le considérait comme son égal, après tout, s’ils devaient un jour se battre, le combat risquerait d’être des plus fracassant…

« Je suppose qu’avec le temps, les femmes sont devenue plus audacieuses… »

Elle lui sourit puis tourna les yeux vers le paysage, elle se laissait docilement guider par le vieil homme, sachant pertinemment qu’il devait sans doute savoir exactement là où il allait la conduire. Sans rien laisser paraître, elle essayait de réfléchir à toute vitesse, il était évident que le mage ne l’emmenait pas plus loin pour le plaisir, il avait sans doute comprit qu’elle lui mentait et il voulait la forcer à lui dire la vérité, loin de Taurnil. Elle ne le craignait pas vraiment, quelque chose dans la tranquillité du vieillard l’empêchait de s’énerver, elle se méfiait juste de ce que le mage pouvait faire…

Tout à coup, elle sentit une pression sur son bras, elle baissa les yeux sur la main parcheminée du vieil homme, surprise de la force qu’il possédait encore. Elle s’arrêta sur le coup puis, elle releva les yeux, des yeux qui avait perdu toute lueur de surprise et qui flamboyait d’une malice née d’une découverte des plus surprenante. Elle rencontra alors un regard d’acier qui semblait vouloir fouiller son âme, alors un sourire glacial apparût sur les lèvres de la jeune femme. Elle se savait découverte et dans un certain sens, elle était heureuse car le mage venait de lui prouver qu’il était un adversaire à la hauteur…

Lorsqu’il relâcha sa pression, Lilou se massa pensivement le bras, non pas parce que la douleur l’y forçait mais parce qu’elle ressentait encore l’impression de la main du vieil homme alors qu’il l’avait lâchée. Elle regarda les deux fauteuils invoqués par le vieil homme et ne dit rien, pourtant elle hésitait à s’y asseoir de peur que ce soit un piège. Mais, étrangement, lorsqu’il lui indiqua du doigt de s’y asseoir, elle le fit, sans trop réfléchir…

En entendant la phrase du vieil homme se fit entendre, elle se laissa aller contre le dossier du siège, laissant son regard observer le ciel transparaître entre les branches qui bruissaient lentement sous l’effet d’une légère brise. Dans cette position, sa gorge était déployée, si le mage l’avait voulu, il aurait pu la lui trancher mais la conseillère n’y croyait pas de trop. Non seulement parce qu’il s’agissait d’un Elendilien mais en plus parce que s’il avait voulu la tuer, il l’aurait depuis longtemps…

Elle reporta ses yeux froids sur le vieillard et appuya ses coudes sur les accoudoirs du fauteuil avant de ramener ses mains en dessous de son menton. Appuyée ainsi sur ses mains, elle le fixa en silence, pesant le pour et le contre de ce qu’elle s’apprêtait à lui révéler. Elle ne devait pas en dire trop ni trop peu pour qu’il se satisfasse de ce qu’elle lui dirait. Après tout, il fallait qu’elle récupère le livre qu’elle était venue chercher et qu’elle retourne au plus vite au château…

Sans trop s’en inquiéter ni même s’en étonner, elle pouvait voir le mage invoquer des sorts pour sans doute se protéger car il utilisait les runes se trouvant sur son bâton. Avant qu’elle ne réponde quoi que ce soit, il l’informa qu’il ne pourrait pas l’attaquer ni elle d’ailleurs, tant qu’il se protégeait de cette façon, elle pouvait donc parler tranquille selon lui… Elle eut à nouveau un petit sourire amusé, elle allait parler puisque c’était ce qu’il voulait mais elle ne lui dirait que ce qu’elle pouvait se permettre de lui dire…


« Je suis de nature qui ne peut être connue, vous vous en doutez bien… sinon, je me serais présentée dès le départ… »

Elle eut un petit sourire entendu, elle venait de lui avouer ce qu’il n’ignorait pas mais ne lui donnait aucune autre information…

« Quand à la raison de ma venue… hormis qu’elle soit des plus personnelle, je vous avouerais qu’elle concerne la recherche d’un livre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taurnil
Espion
Espion
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Arme(s) : Deux dagues. Couteaux de lancé. Rune
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 25 ans? on s'en fout.
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 26 Fév - 22:54

Taurnil était évidamment bien loin de l'endroit où Lilou et le mage était posté mais il pouvait entendre parfaitement leur conversation, grâce à une petite ruse, qui était posté la tête en bas, dans l'ombre d'un arbre.

*Lilou à vendu le morceau, mais de toute fasson, le vieux mage avait déjà deviné.*

*Ok, reste là. Et dis moi en plus sur la conversation et les évènements.*

Taurnil sourit en son fort intérieur, puis il rapporta son attention sur l'étrange démon. Car s'en était bien un.

''Moi et ma femme, revenions de chez son père, qui habitait près de la montagne.''

Puis Taurnil s'absteint un moment.

*Pourquoi continurais-je la manège? Bon, je ne suis pas hostile pour le moment.*

''Mais il est rare que je rencontre un être tel que vous...ma dernière rencontre avec un personne de votre espèce était plutôt désagréable. Mais ne vous-en faites pas, je ne juge personne par rapport à leur race.''

Toujours, le passé de Taurnil le hantait.

''Dois-je déduire que vous êtes le compagnon du mage?''

*Et pourquoi un marchand ne saurait pas se défendre ou être intelligent? Il ne saurait pas marchand longtemps s'il n'aurait pas les deux. Si tout les marchands sont réellement comme ça, frêle et stupide, il serait bien facile de les volers.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Sam 3 Mar - 16:13

La reponse que la conseillere donna a Tyrion lui arracha un sourire. Observant les environs, il remarqua les yeux de Saser qui brillaient dans un fourés. Son gardien compensais l inconvenient d avoir un pelage blanc dans une foret par sa capacité a se cacher.

Repportant son attention sur la conseillere, Tyrion croisa les mains et les posa sur ses genoux. Regardant Lilou droit dans les yeux, il lui sourit et d'un mouvement de la tete, lui montra les environs desert.

Si je nous est fais venir ici, c est pour pouvoir parler sans craindre des oreilles indiscretes. Je sais tres bien que vous et moi ne servons pas les memes interets, mais peut etre pourions nous...

Laissant sa phrase en suspens, Tyrion decroisa les mains et repris son baton. Le caressant sans s en rendre compte, il regardais la conseillere sans vraiment la voire. Cherchant un mot, quelque chose qui pourais peut etre les aider tout les deux. Trouver un compromis a cette rencontre.

Il savais que si il attaquais maitenant, son sort de protection serais detruit et il serais vulnerable. Pour vaincre une femme comme celle qu il avais en face de lui, il devrais mobiliser un grand pouvoir et cela le laisserais faible. Son garde du corps ne ferais qu une bouchée de lui. L agresivité n etais pas la meilleur solution. Pourtant, cette idée traversa l esprit de Tyrion un court instant. Pouvoir privé Soras de sa conseillere n etais pas negligable, mais quelque chose chez cette femme l en empechais.

La regardant comme si il la voyais pour la premiere fois, Tyrion souris. Cette femme etais venu en Soras malgré son poste important, avec pour seul garde du corps un homme frele. Il ne sous estimais pas son compagnon, mais face a plusieurs chevaliers, il ne ferais pas le poids. Une grande motivation devais la forcer a venir risqué sa vie de tel maniere. Tyrion venais de comprendre ou etais la clé de l enigme, mais il ne voulais pas aller dans cette direction.

Reportant le regard sur elle, il lui souris et reposa son baton contre l accoudoir de son siege. D'un geste de la main, il fit apparaitre deux verres rempli d un liquide ambré et odorant. De l ambroisie, le nectar des dieux, alcool obtenu grace a la distillation de plusieurs fruits et de miel. Le vieux mage en raffolais. Tendant un verre a la conseillere, il lui sourit.

Voyez vous, je n aime pas savoir des Sorasien ici. Et encore moins la conseillere de Markhal en personne. La derniere personne de votre royaume venue ici, nous a laissé un cadeau sanglant. Je serais pret a donner ma vie, pour qu un tel masacre denué de sens puisse ne plus jamais avoir lieux. Vous m avez dit cherché un livre, bien, la culture est une arme. Mais j imagine que ce n est pas un livre sur le canevas qu il vous faut.

Souriant, le vieux mage continuais de fixer Lilou de son regard froid et dur. Il etais face a un probleme. Si il la laissait prendre le livre dont elle avais bessoin, cela pouvais etre apparanté a de la trahisson, si il l attaqué, il risquais gros aussi.

De quel livre avais vous bessoin ? Vous n etes pas obligé de me le dire, mais sachez que chaque livre dans notre biblioteque est inscrit dans un registre et je n aurais qu a le consulter pour savoir quel livre manque. Je vous donne une chance d etre honnete. Mais cachez que si vous prenez ce livre de force, que vous tuez pour vous le procurer, je serais intraitable, j employerais vos methodes de tortures, en rajoutant deux ou trois choses de ma connaisance. Et votre calvaire ne pouras meme pas finir par la mort, car a chaque fois que vous vous en approcherez, je vous soignerais et je recommencerais autant de fois que cela est necessaire. Ne croyez pas que nous sommes des enfants de coeur.

Les choses etaient dites, la mencaces n avais pas etaient subtil, mais il savais qu il devais jouer franc jeux avec elle, pour qu elle joue franc jeux avec lui. Son regard avais toujours cet aspect froid et dure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 5 Mar - 21:06

Lilou observa en silence le vieux mage, il souriait suite à ce qu’elle venait dire. Pas d’un sourire joyeux, moqueur ou amusé, non en faite un sourire juste un sourire. Elle le vit regarder un endroit en particulier pour des raisons qui lui étaient étrangères et qui à présent retiendrait une attention discrète…
Lorsqu’il reporta son attention sur elle, elle planta son regard de glace sur lui en silence. Il lui montra d’un geste de la tête les environs, donnant à Lilou l’occasion de regarder à nouvelle fois au même endroit vers l’endroit qui avait attiré l’attention du vieux mage. Elle laissa son regard percer les feuilles puis lorsqu’elle entendit les paroles de Tyrion, elle laissa son regard planer sur les environs avant de reporter son attention sur lui.

Elle eut un regard surprit, non pas qu’il sache qu’elle était dans le camp adverse mais plutôt la fin de la phrase qu’il avait laissé en suspend. Comme si il voulait entreprendre une sorte de transaction entre eux, ce qui était des plus surprenant de la part de ce vieil homme mais surtout à prendre avec des pincettes… Elle se méfierait de ce qu’il oserait lui demander.

Elle ne dit rien, l’observant réfléchir, à quoi pouvait il penser ? Sûrement à un moyen de sortir du guêpier dans le quel il se trouvaient lui et… elle. Elle pouvait le voir caresser son bâton d’un air rêveur, comme s’il devait prendre une décision.

Lilou vit alors près de son pied une fleur rouge sang, elle se pencha et la cueillit. Il s’agissait d’une plante des plus sucrée dont elle raffolait mais qui était dangereuse car certaines étaient empoisonnées. Elle la laissa tourner entre ses doigts se rasseyant à sa place, observant les détails qui la formaient. Du coin de l’œil, elle le vit reposer son bâton contre l’accoudoir du fauteuil, signe qu’il n’avait pas l’intention de l’attaquer pour le moment…
Elle releva les yeux vers lui, le voyant faire un geste de la main. Elle vit alors deux verres apparaître emplis d’un liquide doré qui était très parfumé, qui lui permettait de deviner que la boisson n’était autre que de l’ambroisie.

Elle déposa la fleur sur ses jambes, elle la goûterait sans doute après mais avant, elle prit e verre que le vieil homme lui tendait. Elle eut un petit sourire malicieux en entendant Tyrion lui dire qu’il n’aimait pas trop que la conseillère de Markhal, il n’était pas idiot. Peut-être l’avait il reconnue dès le départ, bien qu’elle n’en soit pas certaine.
Elle hocha de la tête, faisant une petite grimace, mi-amusée, mi-mécontente, en entendant qu’il lui rappelait le massacre qu’avait commit Mokia lorsqu’elle était venue. Elle ne lui dirait pas qu’elle avait été contre cette attaque mais en réalité, elle avait trouvé cette action très stupide…


« Je n’ai aucunement l’intention de reproduire ce genre d’acte qui ne m’apporterait rien… Et vous avez raison ce n’est pas ce genre de livre que je recherche…»

Lilou porta le verre à ses yeux, regardant la texture du liquide qui ne semblait pas avoir été modifié ce qui lui prouvait qu’aucun poison de sa connaissance n’y avait été mêlé. Elle en huma le parfum par plaisir mais aussi pour une dernière vérification puis elle porta le nectar à ses lèvres et le laissa glisser entre elles, goûtant chaque parcelle de liquide qui les passaient. Elle ferma les yeux, décidemment en l’Elendil regorgeait de boissons les plus enivrantes…

Elle ne rouvrit les yeux qu’en entendant la voix du conseiller, elle l’avait presque oublié alors qu’elle réfléchissait à un moyen de faire venir ce genre de boisson à Soras. En faite, elle imaginait bien la belle Shiva s’en occuper mais pour l’instant son esprit devait se focaliser sur toute autre chose…
En entendant la question du vieil homme, elle eut un petit sourire amusé. Il était évident que même si elle était en position inconfortable, elle ne pourrait le lui dire de peur de mettre le royaume dans un danger trop grand. Elle ne pouvait pas imaginer Tyrion deviner ce qu’elle voulait prendre dans ce livre. Mais avant même qu’elle n’ouvre la bouche, il déballa tout ce qu’il pensait être important à savoir pour elle. Entre autre ce qu’il lui ferait si elle tuait pour ce livre mais aussi que la liste des livres, était assez précise pour qu’il sache exactement ce qu’elle avait prit…

Lilou s’appuya sur ses jambes, se penchant vers le mage pour le regarder de plus près puis, d’une voix chaudes et amusée, elle lui dit :


« Je ne vous sous estime pas, Tyrion alors ne faite pas la bêtise de me sous croire stupide. Ce n’est pas parce que je viens en terre ennemie sans grande protection que je crois ce peuple faible au point de ne pas pratiquer la torture… »

Elle eut un sourire et se replaça de la même façon qu’auparavant. Elle but une gorgée de ce merveilleux nectar qu’était cette ambroisie, puis elle reprit la parole.

« Qui a dit que je comptais le voler ? »

Lilou lui lança un regard plein de malice, laissant un petit silence avant de continuer.

« Je vous croit assez malin pour deviner ce que je recherche rien qu’au nom du livre, aussi ne me demandez pas de vendre les petits secrets de Soras à l’une des seules personnes au quelles je ne devrai même pas parler… Et encore moins avec un verre d’ambroisie à la main… »

Elle eut un petit sourire malicieux, pensant que si Markhal la voyait ainsi jouer avec le feu, il serait furieux et l’achèverait il lui-même de ses mains.
Puis, elle laissa son regard revenir à nouveau vers l’endroit où se tenait le tigre à dent de sabre et eut un sourire, comprenant enfin ce qui ne lui avait pas encore sauté aux yeux.


« Mais voyez vous, vous avez un avantage sur moi… votre gardien ne se trouve pas loin de vous, prêt à me sauter dessus si j’avais une attitude un temps soit peu dangereuse à votre égard… Et le mien… ? Vous l’avez coincé près du feu, seul… »

En faite, dès que le mage libérerait Taurnil, elle partirait avec l’espion. Elle avait déjà perdu beaucoup de temps et bien qu’elle appréciait de discuter avec un homme aussi malin, elle ne pouvait pas traîner plus… ou du moins pas par sa propre faute…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karon
Invité



MessageSujet: Re: Se repose...   Lun 5 Mar - 21:17

Le chevlier sourit et se retint de ricaner : cet homme lui semblait plutôt sûr de ses mensonges.

"Tiens j'aimerai vous défier, pour voir de quel côté de la lame êtes-vous !"

Il se releva et sortit son épée, puis il enchaîna quelques bottes simples contre un arbre puis il se retourna face à son adversaire qui, il ne le doutait pas, allait bientôt devenir son ennemi.

*Il ne faudrait pas qu'il se frotte à ma lame*

Edit by ROBIN: Karon, est-ce que tu as bien lu les règles d'écriture ? SIX lignes minimum !! De plus, ça fait déja plusieurs fois que Markhal et moi te l'ont déja fait remarquer. Si tes prochains messages ne dépasseront pas où ne feront pas six lignes, ils seront automatiquement supprimés.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrion
Conseiller
Conseiller
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 80 ans
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Mar 6 Mar - 20:21

Observant la facon dont la conseilere prenais son verre et l observais, sa facon de faire tourner l alcool, de le sentir etais des signes qui montrais qu il avais en face de lui une connaiseuse. Mais lorsqu il la vit regarder et sentir le verre pour voire si il n etais pas empoisoné, Tyrion eut du mal a cacher son sourire. Il placa une main devant sa bouche pour qu elle ne croie pas qu il se moquais d elle.

Il l ecouta parler, analysant chacune de ses paroles et les trouvant plein de sagesse et de retenue. Des qualités qu il appreciais chez les femmes. Mais pourtant, elle continuais de le regarder avec cette froideur dans le regard. Pourtant, lui aussi devais paraitre froid, voire hostile a la mencacer ainsi.

Mais elle n avais pas semblais le moins du monde choqué par ses menaces et encore moins moqueuse. Cette attitude etais a son honneur. La regardant sous un jour nouveau, Tyrion decida de lui prouver que ces intentions n etais pas hostiles. D'un petit signe de la main, il appela Saser qui vient s assoir a ses cotés, tout en continuant de regarder Lilou. La tigresse ( Hrp : c est juste une tigresse, elle a pas de dents de sabre) ne semblais pas agressive du tout, son poil etait lisse et son attitude detendu. Meme si le vieux mage savais qu elle bondirais avec une rapidité incroyable au moindre geste hostiles. Mais Tyrion savais que ce n etais pas de l agressivité, juste qu elle voulais le proteger, lui, un magicien, premier conseiller de Nadiane, mais pourtant faible comme un nourisson.

Continuant d ecouter Lilou sans l interrompre, Tyrion sentit de l agitation dans le champ de protection qu il avais créer autour du feux, Karon faisait surement des siennes en menacant l homme qui accompagnais la conseillere.

*Karon, freine donc tes ardeurs, te battre ici est maintenant ne prouveras rien, si ce n est que tu es un etre beligueux et que tu ne vaux pas mieux qu un sorasien. Tu es un chevalier de la reine, ne l oublie pas.*

Esperant que ce petit sermon remmetrais le chevalier sur le droit chemin, Tyrion repporta son attention sur la femme en face de lui.

Vous etes une femme comme on est fais peu en Elendil... Belle, determiné, sur de vous, certain pourais dire arrogante et hautaine, mais je ne pense pas. Vous avez votre propre sens de l honneur que je ne comprends pas et que je comprendrais surement jamais. Comme vous ne reussirez jamais a me comprendre.

Il commenca a carreser Saser tout en parlant et se pencha vers la tigresse, comme si celle ci voulais lui parler. Tyrion releva la tete et regarda Lilou dans les yeux. Il essayait de lire en elle. Non pas en utilisant son pouvoir, mais tout simplement en regardant au fond de ses yeux ce qu il pouvais voire.

Aujourd hui, se presentais un choix, celui de tuer cette femme, de lui ordonner de rentrer chez elle, ou bien d acceder a sa demande. Fermant les yeux un court instant, Tyrion se rememora un exercice qu il avais appris lors de son apprentisage. Ecouter son coeur et son corps, car c est souvent de la que viens la meilleur solution, celle qui ne viens pas spontanement a l esprit a cause de divers parametres.

Rouvrant les yeux, le vieux mage claqua dans ses mains et regarda Lilou avec un petit sourire retenu.

Votre escorte peux quitter l endroit ou il se trouve comme il veut. J ai dissiper le champ de protection autour du feux de camp. Il est libre de partir, tout comme vous... Vous pouvez vous rendre dans la biblioteque, consulter le livre qu il vous faut. J ai eu votre promesse muette qu aucun meurtre n auras lieux, n est ce pas ?[/]

Haussant un sourcil, il regarda lilou avec toujours ce petit sourire dont il n arrivais pas a se debarasser.

[b]J aimerais aussi vous faire un present, quelque chose sans valeur aucune et qui ne represente aucune menace, immediate ou latente. Un simple objet que je vous donnerais qui vous permettra d entrer dans la biblioteque, et vous rappelera peut etre ce que nous nous sommes dit.


Le vieux mage decrocha une chaine de son cou. En argent finement cisselé, elle portais un medaillon representant un croissant de lune avec trois pentacle a son extremité inferieure. Prenant la main de Lilou dans la sienne, il laissa glisser le medaillon dans sa paume.

Puis le vieux mage se leva et sans un regard en arriere, Saser a ses cotés, marcha en direction de la clairiere ou un jeune chevalier fougeux et un homme etrange etais sur le point de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou Askàran
Conseillère
Conseillère
avatar

Féminin Nombre de messages : 349
Age : 29
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 26 ans
Race: Succube

MessageSujet: Re: Se repose...   Mer 7 Mar - 18:48

Lilou ne comprenait toujours pas que le vieil homme n’aie encore tien tenté contre elle, ici et maintenant il en avait l’occasion et il pouvait très certainement la battre car il était en un lieux qui lui était familier et qui le rendait plus prompt à savoir se battre. Mais en plus, il ne semblait pas vouloir profiter du faite qu’elle était seule et sans armes puissantes. Peut-être avait il tort car peut-être jamais n’aurait il un pareille occasion…
Mais ce qu’elle avait encore plus de mal à comprendre, c’était sa propre attitude. Pourquoi n’avait elle encore rien tenté ? Et pourquoi se montrait elle si sereine avec lui ? Elle aurait pu au moins se montrer froide et moqueuse mais même ça, elle ne l’était pas…
Elle se rappela alors sa dernière venue en Elendil, là aussi, elle s’était montrée faible avec ce magicien elfique. Au lieu de lui ôter la vie ou de se venger, elle ne lui avait qu’effacé la mémoire… Sans doute que ces terres avait un effet calmant sur sa personne, ce ne pouvait être que ça… Ce qui augmentait le besoin de la conseillère de la quitter et de la raser pour éviter qu’elle ne s’y montre encore une fois trop faible…

Elle sortit de ses pensées en voyant une belle tigresse apparaître, ce devait sans doute être la protectrice de Tyrion car elle vint se poster aux pieds du mage. Elle était blanche comme la neige et ce qui impressionna la succube, très calme, malgré sa présence. Son regard vif était posé sur la jeune femme qui ne doutait pas qu’elle soit une redoutable combattante vu sa capacité à se fondre dans le paysage malgré les tons de son poil…
Sans vraiment s’en rendre compte, Lilou sourit et fit un imperceptible mouvement de tête pour la saluer.

Puis, lorsque le vieil homme prit la parole, elle reposa les yeux sur lui, l’écoutant avec attention. Elle eut un petit sourire en entendant ses paroles, on pas par fierté de sa personne mais plutôt parce qu’il avouait en un sens qu’il ne pourrait jamais comprendre son honneur à Soras, tout comme elle pour l’honneur qu’il plaçait en Elendil. Elle n’aurait pu le lui dire mais être en la présence de quelqu’un d’aussi ouvert était agréable, en effet même si jamais elle ne pourrait aimer être au service d’un peuple qui rejetait les métisse et les originaux, pour ne pas dire les personnes différentes, elle en appréciait certaine personne. Et ce mage en faisait partie… Ce qui rendrait les choses moins amusantes lors de la bataille finale.

Silencieuse, elle regarda l’homme caresser son protecteur avec tendresse, de là où elle venait, ces gestes d’affections étaient rares et surtout personne ne le faisait en publique. Mais elle ne pouvait se permettre de s’attendrir sur cette vision, ni même de fléchir devant son ennemi sinon elle n’aurait plus aucun impact et elle se sentirait salie en revenant à Soras. Le voyant plonger son regard dans le sien, elle eut un très léger sourire, se doutant u’il devait essayer d’y trouver les réponses qu’elle ne donnait pas. Non pas sur sa quête ou sur les secrets de Soras mais plutôt sur elle, comme s’il voulait en savoir plus sur elle…

Puis elle le vit fermer les yeux, pendant ce temps, elle détailla le visage du conseiller, elle garderait ainsi un souvenir fort de son visage. Pourquoi en voulait elle un ? Sans raison valable, juste pour le faite de pouvoir voir sa physionomie rien qu’en fermant les yeux. Peut-être qu’un jour ça lui serait utile… Puis, elle fit de même avec la tigresse, mais pour elle, elle fixa son regard, son pelage et son attitude…

En l’entendant claquer des mains, elle releva les yeux et eut un petit sourire à cause de sa surprise. Elle ne s’était pas attendue à ce qu’il fasse ça. En l’entendant parler, elle acquiesça de la tête, heureuse que sa route ne soit pas stoppée par lui. Pour un peu, elle le remercierait mais ce genre de chose était trop… enfin un peu trop pour elle, aussi espérait elle que son regard serait assez expressif pour que Tyrion sente sa gratitude silencieuse.


« Je ne laisserais aucune trace de ma venue… »

Elle lui sourit d’un air entendu. Puisqu’il s’était montré à la hauteur de sa réputation, elle le prenait en égal et elle ne casserait pas sa promesse.
Puis, il lui offrit un médaillon en argent, ce qui surprit la jeune femme, au plus haut point. Elle referma doucement les doigts sur le coller, sentant encore la chaleur humaine du vieil homme, habiter le bijou. Puis, elle regarda de plus près le pendentif, représentant un croissant de lune avec trois pentacle a son extrémité inférieure.
Alors qu’il s’en allait, accompagné de sa tigresse, elle eut un petit sourire et attacha le collier à son cou, pour une fois, elle ferait confiance à un ennemi en le croyant lorsqu’il lui disait que l’objet ne présentait aucun danger…

Elle prit la fleur rouge qu’elle avait cueillit quelques temps plus tôt et la regarda en silence, puis, elle la mit dans une petite bourse qui pendait à sa ceinture et se leva. Elle prit, en sens inverse, le chemin qu’elle avait prit avec Tyrion et découvrit alors un spectacle des plus étrange. Un homme en armure, sans doute un chevalier, était en train de menacer Taurnil. Soulevant les pans de sa robe, elle descendit en vitesse et se posta entre les deux hommes.


« J’ignore qui vous êtes mais nous sommes pressé, aussi, si vous comptez vous battre, trouvez quelqu’un d’autre… »

Puis, elle se retourne vers Taurnil et lui dit d’une voix faible mais lourde pour que lui seul puisse l’entendre :

« Nous allons à la bibliothèque. Prenez le chemin le plus rapide et surtout le plus discret, je ne veux pas de sang ni de combat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taurnil
Espion
Espion
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Arme(s) : Deux dagues. Couteaux de lancé. Rune
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Âge: 25 ans? on s'en fout.
Race: Humain

MessageSujet: Re: Se repose...   Mer 7 Mar - 20:46

Taurnil regarda le chevalier se débattre contre l'arbre.

*Une manière pour m'intimider? J'ai déjà vue pire désolé petit démon.*

Taurnil détourna son regard, juste à temps pour voir Lilou venir à lui. Il semblerait qu'il n'aurait pas d'explosion aujourd'hui et qu'il ne testerait pas sa force contre le chevalier. Taurnil hocha la tête à la déclaration de Lilou, puis il leva le bras. Une ombre surgit de nulle part et vein se posté sur le bras tendu de Taurnil. L'espion chuchota quelque chose à la chauve-souris puis celle-ci s'envola haut dans le ciel. L'espion se retourna vers Lilou, lui faisant signe qu'il pouvait continué leur route. Il s'arrêta un moment avant de partir.

''Eh bien j'ai grand hâte à croiser le fer avec vous, noble chevalier. Peut-être nos chemins se croiseront-ils un bon jour. J'ose esperai que vous aurez votre armure pour la prochaine fois, car où sinon se serait déjà trop facile.''

Puis l'espion continua son chemin, un sourire ironique au lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se repose...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se repose...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Repose en paix Mireille.
» Est-ce que M.Lovinsky Pierre-Antoine repose-t-il en paix ?
» FRAMBOISE MAMIE CANICHE AVEUGLE FOURRIERE 62 URGENT
» [Fluff and fig' ] LA MAIN DE SIGMAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de Krynn :: La vallée interdite :: Partie d'Elendil :: Forêt grise-
Sauter vers: